Slimane Azayri

Slimane Azayri

Les crimes des terroristes "jihadistes" en France sont-ils la résurgence de la mémoire de la guerre d’indépendance algérienne ?

Au contraire, si ces terroristes français d'origine algérienne étaient réellement imprégnés des idées et des actes des combattants de la guerre de libération nationale, ils n'auraient jamais commis les crimes terroristes dont il s'agit, surtout ceux perpétrés en France. Cela pour au moins deux raisons que je considère des plus importantes:
1/ Les moudjahidine de la guerre d'Algérie combattaient non pas les Français et la civilisation française mais le colonialisme français imposé, ne l'oublions pas,  tout le long du 19 eme siècle aux algériens par la force des armes. En conséquence, les moudjahidine avaient en général  pour cibles de leurs actions les forces militaires françaises.
2/ La guerre d'Algérie était fondamentalement une guerre anti-coloniale - et non une guerre de religion et encore moins de civilisation. Elle n'était pas aussi une guerre "ethnique" - c'est-à-dire des "arabo-berbères"contre des "gallo-romains"; La preuve irréfutable est qu'elle a opposé les anticolonialistes composés d'algériens de toutes origines, y compris française, aux pro-colonialistes composés de français de toutes origines, y compris "arabo-berbère", qui étaient les supplétifs de l'armée française appelés "harkis" dont l'effectif total avoisinait le quart de million.


06/12/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres