Slimane Azayri

Slimane Azayri

Bouabdellah Ghlamallah, président du Conseil supérieur islamique : « Boudiaf a été assassiné par ceux qui l’ont ramené "

Personnellement, je soupçonne ce responsable, en faisant semblant de s'intéresser à Mohamed Boudiaf qui a effectivement déclaré, à raison, l'école algérienne comme étant sinistrée, de vouloir s'attaquer de façon déguisée ou hypocrite, à d'autres responsables actuels. Je pense précisément à Mohamed Aïssa, l'actuel ministre des affaires religieuses (rappelons que B. Ghlamellah était son prédécesseur au poste) qui semble vouloir se positionner dans la même mouvance patriotique que le défunt président Boudiaf. En effet, durant son court passage à la tête de l'Etat, ce dernier avait aussi dit « La religion est pour Dieu et la patrie pour tous», reprenant ainsi la devise du Wafd, parti nationaliste égyptien du début du 20 ème siècle pour s'opposer à la volonté de certains qui, en Algérie, veulent faire de l'Islam une idéologie, de surcroît totalitaire. Aussi, je tends à croire que ceux qui avaient intérêt à assassiner le président Boudiaf se situent probablement dans le même courant idéologique ultra conservateur que B. Ghlomallah.

 



20/01/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres